Exhibition Opening April 16!
[ x ]

a0b5daa6-7c7e-4983-85da-d0a43e5e148f

"Legends"
Marie Baronnet

17 avril au 23 mai, 2015 / Vernissage le 16 avril 2015

2d68f60c-0522-4d0a-98b9-de6f1b833e5c

#vernissage
Jeudi 16 avril
LO/A Library of Arts
17, rue Notre Dame de Nazareth - 75003, Paris
18.00 - 22.00
#exposition
17 avril > 23 mai 2015
LO/A Library of Arts
17, rue Notre Dame de Nazareth- 75003, Paris
Ma-Ve 11.00 > 19.00
Sa 14.00 > 19.00

++ Facebook ++
Event Facebook

++ Agenda LO/A ++
Legends - Marie Baronnet

Dans le cadre de sa thématique "Gender? People and Art Contribution", panorama des pratiques artistiques traversées par la question du genre, LO/A est heureux d'annoncer l'exposition de Marie Baronnet, du 17 avril au 23 mai 2015.

A cette occasion LO/A vous invite au vernissage de l'exposition jeudi 16 avril à partir de 18h.

L'évènement reviendra sur l'hommage rendu par la photographe française aux pionnières du strip-tease américain, aujourd'hui âgées de soixante à quatre-vingt-quinze ans, dans son ouvrage Legends. A travers ses clichés intimistes, présentés à la galerie, Marie Baronnet entre en empathie avec des femmes pour la plupart laissées pour compte aujourd’hui. Légendes de l’âge d’or du strip-tease mais aussi du burlesque, elles se révèlent autant devant l’objectif de la photographe que dans les témoignages poignants qu’elles livrent. Elles relatent ainsi l'histoire d'une Amérique oubliée, où la beauté des costumes fait main s'alliait naturellement à leurs chorégraphies personnelles, et où l'abandon de l'orchestre au profit du lecteur cassette signait déjà la fin d'une époque qu'elles ont traversé avec grandeur et décadence. Rapidement, elles seront balayées par le gogo dancing et l'industrie du sexe.

Pour la plupart issues de milieux défavorisés, échouant bien souvent à devenir actrices, elles trouvent dans le strip-tease une échappatoire glorieuse loin des clichés sordides. Avec ses photos, Marie Baronnet fait moins le portrait de femmes attaquées par les ravages du temps - elles ont toutes conservé leur aura magique, ou au moins leur pouvoir de fascination, que celui de self-made women au caractère bien trempé.

«Ne nous y trompons pas. Chacune d’elles est un vrai entrepreneur du Rêve américain. Elles ont conquis leur chaire et leur indépendance, leur sexe et leur économie, et elles en ont payé le prix fort. C’est ce qui fait d’elles des Legends.» Marie Baronnet

Si ces strip-teaseuses furent pionnières dans leur domaine, elles le furent tout autant dans celui de l’émancipation de la femme et ceux de l’homosexualité et de la transexualité. Rompant avec les normes d’une société patriarcale, elles ont pris leur destin en main, voyageant à travers les Etats-Unis, valises et costumes en main, pour faire carrière. Leur histoire tient de l’épopée américaine. Et leur physique en porte souvent les traces aujourd'hui. Courageuses, certains l’ont été plus encore en vivant leur homosexualité et leur transexualité à une époque particulièrement répressive. Bravant les lois et les dangers d’opérations et de produits clandestins, quelques unes sont ainsi devenues femmes.

L’intérêt du travail de Marie Baronnet avec Legends dépasse de loin l'exotisme de ces femmes et de cette période pour un observateur européen et contemporain. Il embrasse tout le genre féminin - hétéro, homo, trans.... - pour en révéler la diversité et les singularités à travers le strip tease, raconté ici comme un "Art à part entière".

Photographe et vidéaste française installée à Los Angeles mais restant "bicontinentale", Marie Baronnet s’est intéressée très tôt au corps, à travers un ouvrage d'autoportraits abstraits. Ancienne étudiante aux beaux-arts de Paris et au California Art institute de Los Angeles, elle développe rapidement des travaux aux longs courts où se mêlent approches documentaires, sociologiques et historiques. Elle travaille aujourd'hui pour la presse française et américaine. Pour Legends, elle a parcouru les Etats-Unis pendant plus de deux ans. Marie Baronnet travaille actuellement sur un nouveau projet photographique autour du quartier gangrené par les gangs et la violence des Boyle Heights à Los Angeles et dont elle explore la renaissance aujourd'hui.

mariebaronnet.com

 

4dd5eb87-dd4a-4901-a836-d2b25f860418

As part of “Gender? People and Art Contribution”, a panorama of artistic practices focused on the question of gender, LO/A is proud to present an exhibition by Marie Baronnet from 17 April to 23 May 2015.

The exhibition revisits the French photographer's homage to the pioneers of American striptease, today aged from 60 to 95, in her work Legends. Through the intimate shots presented in the gallery, Marie Baronnet empathizes with these women, who have been long overlooked. The legends of striptease and burlesque's golden age, the women are revealed as much by the photographer's lens as they are by their poignant stories and accounts. They relay the story of a forgotten America, where the beauty of handmade costumes blended perfectly with their unique choreographies, and where the progress from live music to the stereo signalled the end of an era spent in grandeur and decadence. Too quickly, they were swept aside by go-go dancing and the sex industry.

Largely from down-and-out towns, often dreaming of becoming actresses, the women found striptease a glorious escape far from sordid cliché. Marie Baronnet has not captured portraits of women attacked by the ravages of time—these photos reveal women who maintain a magic aura, or at least a power of fascination, beyond the strong character of the 'self-made woman'.

“Don't be mistaken. Each of these women is a true entrepreneur of the American dream. They conquered their bodies and their independence, their genders and their economies, and they paid a heavy price. That's what makes them Legends.” - Marie Baronnet

If these striptease dancers were pioneers in their field, they are equally pioneers in women's emancipation, homosexuality, and transsexuality. Breaking with the norms of a patriarchal society, they took fate into their own hands, travelling across the United States laden with suitcases and costumes as part of a day's work. Their stories form part of the American saga, and their bodies bear the traces today. Courageously, some of them were able to live their homosexuality and transsexuality during a particularly repressive time, emerging into womanhood by braving the law and the dangers presented by operations and unregulated products.

Marie Baronnet's interest in Legends pushes beyond the exoticism of these women and this period for the contemporary European observer. It touches the whole spectrum of female gender – hetero, homo, trans... - to reveal the diversity and the singularities found in striptease, shown here as an art form in its own right.

A French photographer and videographer based in Los Angeles but firmly 'bicontinental', Marie Baronnet discovered an early interest in the body through a series of abstract self-portraits. A former student at the Beaux-Arts in Paris and the California Art Institute in Los Angeles, she began developing longer works with a documentary, sociological, and historical approach. She now works for American and French press outlets. For Legends, she travelled across the US for over two years. Marie Baronnet is currently working on a photographic project exploring the renaissance of Los Angeles' notoriously rough Boyle Heights neighbourhood.

mariebaronnet.com

 

Text borrowed from LO/A (Library of Arts) E-Invitation